Philippe Batton

Chronologie

1963
Né le 8 avril 1963 à Issy les Moulineaux France
1979
Apprentissage à la tour de Montlhéry Paris 1
1981
Hotel George V Paris 8
1986
Restaurant Le manoir de Paris et ouverture du restaurant Amphycles Paris
1987
Japon, Kobe - Restaurant La Vague
1990
Japon, Tokyo - Royal Park Hotel
1995
Japon, Tokyo - Gérance Restaurant Evelyne
1998
Japon, Tokyo - Gérance restaurant Le Petit Bedon
2001
Japon, Tokyo - Création du concept Bistro Parisien Le Petit Tonneau Kudan
2003
Japon, Tokyo - Ouverture Le Petit Tonneau Toranomon
 
 

 
2014PHILIPPE03
 

Activités

1989
Chairman de l'EWMCS association gastronomique en aide aux enfants orphelins
1992
Membre des Toques blanches internationales
1993
Membre de Euro-Toques
1994
Membre de l'academie culinaire de France
1995
Commanderie des Cordons bleus de France
1996
Président de l'amicale des cuisiniers et pâtissiers francais au Japon (1996-2004)
1996
Vainqueur du concours télévisé "RYORI No TETSUJIN"
1998
Chevalier dans l'ordre du mérite agricole 

 
 

Bibliographie

Livre de cuisine édition Chuo Korooncha
Livre de cuisine pour les ménagères Japonaises 

 
 

Biographie

Philippe Batton est né à Paris le 8 avril 1963. 

A l'âge de 16 ans il entre en apprentissage sous les ordres de Bernard Noel pendant une période de 2 ans à la Tour de Montlhéry dans le quartier réputé des Halles à Paris. 

En 1981, à l'issue de son apprentissage, il choisit de continuer dans la voie de la gastronomie et se fait engager par le chef Pierre Larapidie dans la brigade des cuisines de l'Hôtel George V. Il y reste 5 ans avec une coupure d'une année pour effectuer son service militaire au sein d'un régiment d'élite, le 35e régiment d'artillerie parachutiste basé à Tarbes puis en Afrique. 

A son retour de l'armée, Philippe continue sa carrière de cuisinier et rencontre Philippe Groult qui lui propose de rejoindre son équipe au Manoir de Paris. 

En 1986, la carrière de Philippe prend un tournant important. Philippe Groult lui propose de partir au Japon pour le représenter à KOBE au restaurant La Vague. 

C'est alors que son "mentor" lui demande de rentrer à Paris pour prendre la direction des cuisines de son nouvel établissement l'Amphycles. Celui-ci obtiendra 2 macarons au guide Michelin. 

En 1989, Philippe décide alors de partir en Angleterre pour un nouveau défi et il prend la tête des cuisines de l'hôtel Langdale dans le "Lake district" pendant une période d'un an. 

Le virus nippon ne le quitte pas et c'est en 1990 que Philippe revient à Tokyo mandaté par Philippe Groult, comme chef du restaurant Palazzo au Royal Park Hôtel où il reste 5 ans. Fort de ses expériences, il décide alors de prendre les rênes du restaurant Evelyne à Tokyo. 

Sa cuisine séduit et remporte un vrai et franc succès. C'est à cette époque qu'il sort victorieux du célèbre chef SAKAI au cours de l'émission télé intitulée "RYORI no TETSUJIN". 

En 1998, il crée et prend la direction du restaurant "Le Petit Bedon" en tant que chef-gérant. Il accroit la renommée de cet établissement et en fait une table incontournable à Tokyo jusqu'en 2002. 

En parallèle, Philippe ouvre sa première enseigne de bistro parisien « Le Petit Tonneau » à KUDANSHITA. 

Le succès ne tarde pas et c'est l'ouverture du second bistro à TORANOMON qui voit le jour en 2003. Jamais 2 sans 3 et c'est en 2006 qu'AZABU-JUBAN s'ajoute à la liste. 

En plus de toutes ses responsabilités, Philippe reste néanmoins très présent dans le milieu de la gastronomie française au Japon. 

En 1996, il devient président, et le restera pendant 8 ans, de l'Amicale des Cuisiniers et Pâtissiers français au Japon. 

Il parcourt le Japon et enseigne dans les écoles de cuisine l'esprit et l'art culinaire à la française. 

Sollicité pour des festivals gastronomiques dans plusieurs restaurants et hôtels de l'archipel, il se transforme souvent en consultant culinaire. 

Il signe plusieurs ouvrages de cuisine française destinés aux ménagères nippones. 

Il se veut l'ambassadeur de la gastronomie française accessible à toutes et à tous. 

Pour cela, en 1998, il est récompensé par le Président de la République française et reçoit des mains du ministre de l'agriculture, M. LePinsec, le titre de chevalier dans l'ordre du Mérite Agricole.

 
 
votre bistro favori